BAZTANDARRAK!

“ Il y en a pour tous les goûts… mais faut quand même avoir faim! ”

Notre conseil « santé-bien-être-manger-sain »

 

Nous ne sommes pas peu fiers de compter parmi notre challenge Txapelketa, les courses du mythique club de Bidarrai!

Voilà plus de vingt ans que cette équipe de passionnés, aujourd’hui emmené par son président Patxi Sallaberry, propose d’arpenter les massifs et crêtes entourant le village avec deux formats de courses. Un semi et un marathon dans un décors vertigineux!

Le BK21 et le BK45 jouissent depuis toujours d’une réputation de courses difficiles et exigeantes, si bien que l’on vient de loin pour y prendre part! Mais ne vous y trompez pas, ce rendez-vous n’est pas l’exclusivité d’une élite surentrainée et si vous vous sentez assez solide, c’est une épreuve incroyable pour se dépasser! L’organisation est impeccable avec beaucoup d’expérience. L’an passé, ils nous ont régalé en remplaçant le format historique du marathon par un Ultra de 85km!

Tout le village s’était mobilisé, avec pas moins d’un bénévole tous les kilomètres! La machine; Maxime Cazajoux, au beau milieu de son incroyable saison 2017, aura remporté cette édition unique. Au passage, on aura noté la victoire de Paul Iratzoquy sur le BK21 devant Adrien Tuffery et Guillaume Levoy. Loin d’être un amateur, on espère le voir plus souvent dans le secteur!

Pour revenir aux courses, clairement, c’est technique. Il y en a pour tous les goûts… mais faut quand même avoir faim!

Du roulant, du gras, du dérapage, du dévers, de la crête, du caillou, du single, du pierrier, du « ça grimpe sec avec les mains », du frein à main qui chauffe, etc. Le mieux, c’est encore d’aller voir par vous-même! Beaucoup vous parlerons de la cheminée d’Iparla… c’est vrai que ça vaut le coup de se prendre pour Olentzero!

Pour ce qui nous concerne ici, le BK21 annonce une cote course de 1.79!!! Ouais Gizon! Et le BK45 une cote de 1.62, ça va scorer à Bidarrai!

Alors, ne trainez pas trop car les places sont limitées! Inscription ici via Pyrénées chrono

De notre coté, on s’inscrit au repas parce qu’on va scorer à la buvette!

Laster arte

TXAPELKETA